Retour aux bases #2 : Les triades partie 2

Bonjour !

On va terminer ce petit retour sur les triades en s'axant un peu plus du coté solo !

Dans la première partie on a pu voir les triades réparties en une note par corde, mais vous avez dû le remarquer, c'est difficile à jouer (vite) sans sweeping.
Une note par corde c'est autant de mouvements qui font perdre du temps et de l'efficacité que de notes, difficile d'aller bien vite sans un entrainement préalable et ce n'est pas tant problématique que ça, les formes en une note par corde vont correspondre à un jeu en accord ou bien en arpèges à tempo modéré !

Cette fois-ci on va donc voir d'autre manières de jouer des triades et parfois des tétrades, en groupant plusieurs notes par corde.

Notation : Notes en anglais pour les accords (ex : G, Cm, Bdim) et notes en Français pour les notes seules (ex : Sol, Do Mi Sol, Si Ré Fa Lab).

La forme 2-1

La forme que j’appelle 2-1 est tout simplement un enchaînement de 2 notes consécutives sur une même corde, puis une seule note sur la corde suivante !
On peux bien sûr répéter ce 2-1 à la l'infini sur les cordes suivantes !

Exemple avec un Am7 :

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :q 5-8/6 7/5 5-7/4

Pour rappel un Am7 est composé des notes : La Do Mi Sol. Dans cet exemple joue exactement les mêmes notes dans cet ordre là, avec un La à l'octave à la fin.

Et le fameux arpège d'accord diminué très utilisé en métal (Malmsteen, Becker, pour ne citer que eux) :

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :8 10-13/3 12/2 10-13/1

Bdim7 : Si Ré Fa Lab.
Ici je joue une inversion de Bdim7 en commençant par la note Fa qui est la 5b (quinte bémol) .
Rappelez-vous : L'arpège diminué se renverse en gardant le même schéma, vous pouvez donc commencer le même arpège mais case 7 (avec le Ré) ou bien case 4 (avec le Si), vous aurez strictement les mêmes notes dans l'accord !
Une manière d'intellectualisé cet accord peu passer par sa composition : une suite de tierces mineures.

Ce genre d'arpège est mécaniquement hyper pratique, avec trois coups Bas-Haut-Bas et la possibilité de faire de l'economy-picking avec Bas-Haut sur les deux dernières notes, le plan s’enchaîne très bien avec un autre arpège de type 2-1 (qui commence par un coup vers le bas).

Même en aller-retour, c'est assez facile à exécuter grâce aux deux notes par corde.

La forme 2-2

Deux notes par corde sur deux cordes consécutives, avec une impression de "piano", à traverser facilement les octaves !

Ici un A majeur 7 sur plusieurs octaves:

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :8 5-9/6 7-11/5 7-11/4 9-13/3 10-14/2 12-16/1

Ici je joue dans l'ordre les notes La Do# Mi Sol# à la suite, toujours dans cet ordre là.
On a bien la présence de la fondamentale, la tierce majeure, la quinte juste et enfin la septième majeure.

A utiliser comme ça, certainement pas...mais on peux tirer des plans très sympathique de cette forme là, avec des slides ou même des bends de 1.5 à 2 tons !

La forme -3-

Nouvelle forme, j'encadre de signe "-" le nombre de note par corde par que cet arpège va s'articuler sur une seule corde.
Bien évidement on va avoir affaire à deux types différents d'arpège dans ce cas là : une triade majeure ou mineure et une tétrade majeure ou mineure sans la quinte (un shell voicing).

J'ai découvert cette forme là dans un étude composée par le talentueux Sergey Golovin que vous pouvez écouter ici : https://youtu.be/fo2DriUnX10

Pour les plus doués, la tab est dispo ici : http://guitarchildsnotebook.blogspot.fr/

Je préviens tout de suite, joué sans tapping, l'écart va être important suivant où vous allez le jouer.
Par commodité je vais seulement mettre des exemples en case 12, là où c'est bien plus facile mais n'hésitez pas à décaler si l'écart est vraiment trop important pour vous !
Ne forcez pas!

On commence avec un simple triade de E mineur suivi de son shell-voicing Em7(no5) et d'un voicing sans fondamentale (3-5-7):

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :q 12-15-17/1 | 10-12-15/1 | tabstave notation=false key=C notes :q 15-19-22/1

Je vous conseil grandement d'utiliser les doigts 1 2 et 4 pour profiter de l'écart assez grand entre les doigts 2 et 4 pour les deux premiers arpèges.

Il s’enchaînent particulièrement bien en commençant par la dernier ;)

Commencer par la 7éme est quelque fois une bonne idée pour profiter un maximum du 3 notes par corde, sachant que le jouer une triade est très compliqué vu les écarts.

Et on enchaîne donc vers...

La forme 3-1

Pour cette forme je préfère donc jouer 7-1-3 et 5 sur une autre corde.

Que la tétrade soit mineure ou majeure, pas grand changement dans la difficulté.

Un Bm7 suivit d'un Bmajeur7 :

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :q 5-7-10/6 9/5 | 6-7-11/6 9/5

Pour le premier plan on commence par la 7m (La) puis la fondamentale suivie de la 3m (Ré).
Sur la corde suivante on jouera seulement la 5te juste (Fa#).

Même logique pour l'arpège majeur, mais avec les intervalles majeurs ;).
Et comme avant, la note seule peut se jouer en economy-picking voire en hybrid-picking, sans aucun problème.

La forme 3-x-1

Cette fois-ce un saut de corde va apparaitre !

Sans plus de présentation préalable, voici un Dm7 :

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :q 15-18-22/3 15/1

L'avantage flagrant de cette forme est la position de la 4éme note (la 7éme mineur ici qui est un Sol).

A noter tout de même que c'est une forme pas évidente à jouer à la main droite, à cause du saut de corde et du changement d'orientation du médiator à effectuer (pickslanting). On se retrouve totalement dans une approche de outside-picking à la Paul Gilbert.

La..euh...Eric Johnson

Forme très particulière qu'on rencontre dans Cliffs Of Dover d'Éric Johnson.

L'arpège va se former sur un schéma d'accord barré.
Voici deux exemples, un A majeur suivi d'un Dm :

options space=20 tabstave notation=false key=C notes :q 5/6 7/5 6/3 | 5/5 7/4 6/2

Pour faire simple faites votre barré de A majeur, relevez l'index qui barre les cordes sans lâcher votre fondamentale (La en case 5 corde de Mi), retirez le petit doigt et vous avez les 3 notes à jouer sous vos doigts !

On observe que cette fois-ci on va jouer la fondamentale puis la quinte juste suivi de la tierce majeure, typique de la formation des accords barrés.

Veillez à bien faire sonner une seule note à la fois en retirant bien vos doigts des cordes jouées, mais en gardant un mutting pour que rien ne sonne à vide.

Eric Johnson joue ce genre d'arpèges avec des stringhopping, c'est à dire des coups vers le bas seulement et en faisant des petits rebonds sur la corde pour sauter si la suivante. A haute vitesse c'est compliqué, personnellement je joue ça en pur aller-retour, c'est plus en adéquation avec ma technique.

Conclusion

Voici donc un aperçu non exhaustif d'arpèges sympa à explorer.
Je n'ai bien sûr pas parlé de la forme 1-2 qui est l'inverse du 2-1 (logiquement), et qu'on reverra avec les gammes !
Il y a encore des tas de formes différentes, je vous laisse le soin d'explorer tout ça de votre coté, c'est aussi une partie importante du travail !

Comme d'habitude n'hésitez pas à me contacter soit pas email soit sur twitter @Unguitariste_fr

N'hésitez pas non plus à partager sur facebook/twitter et compagnie !