Aller retour : Travailler les mouvements extérieurs et intérieurs

Bonjour !

De retour après une (trop) longue pause, mais de retour !

Aujourd'hui j'aimerais vous présenter un moyen assez simple de travailler ses mouvements extérieurs et intérieurs de manière efficace dans un contexte de solo.

Prenons un exercice sur deux cordes, tiré d'une gamme de A majeur.

options space=20 tabstave notation=true key=A notes :8 6-7-9/4 6-7-9-7-6/3 9-7/4

La manière la plus commune de jouer cet exercice est de jouer avec un coup vers le bas pour la première note et ensuite d’enchaîner avec un coup vers le haut, jusqu'à la fin de l'exercice.
Avec une notation académique on arrive là dessus :

options space=20 tabstave notation=true key=A notes :8 6d-7u-9d/4 6u-7d-9u-7d-6u/3 9d-7u/4

Que vois-t-on au premier abord ?
Le plan est "pair", c'est à dire qu'il fini par un coup vers le haut et donc peux s’enchaîner à l'infini sans changer l'ordre des coups Haut et Bas.

Et deuxièmement en analysant plus finement, on à deux changements de cordes identiques, après les 3 premières notes, avec un changement de corde en mouvement extérieur (on est obligé de passer par dessus la corde de G, sinon ce n'est plus de l'aller retour).
Le second arrive lors de la descente au passage corde de G vers D.

Dans les deux cas le mouvement est *extérieur.

Bon jusque là, rien de nouveau...on travail un seul mouvement, mais avec le même plan on va pouvoir travailler l'inverse, c'est-à-dire le mouvement intérieur !

Au lieu de commencer par un coup vers le bas on va commencer par un coup vers le haut et donc inverser totalement notre schéma de picking.

On arrive sur ceci :

options space=20 tabstave notation=true key=A notes :8 6u-7d-9u/4 6d-7u-9d-7u-6d/3 9u-7d/4

Première remarque, le plan reste pair.
Les changements de corde se font désormais sur un mouvement intérieur !

Point important : quand vous travaillez l'inverse d'un plan (c'est à dire ques bas deviennent de haut, et les hauts deviennent de bas), je vous recommande de commencer très doucement, sans quoi votre cerveau risque fortement de reprendre l'habitude mécanique de jouer "normalement" (pas en inverse).

Vous avez là une méthode qui permet de travailler les deux types de mouvements, indépendamment de l'exercice !

Faites le sur des gammes complètes ou des exercices de votre composition, cela permet d'être à l'aise quelque soit la condition.
En improvisation ou dans un morceau quelconque vous ne pourrez pas être sûr de rencontrer le mouvement dont vous êtes le plus à l'aise, d'où l'utilité de travailler spécifiquement les deux mouvements.

Une autre façon de travailler ceci est d'utiliser des plans impaires, qui alternent l'ordre de picking lors de la répétition, mais ça sera pour une prochaine fois ;)