La posture du guitariste

Bonjour !

J'aimerais vous parler cette fois-ci de ma vision du guitariste moderne, sa posture face à l'apprentissage et l'outil très avantageux qu'est internet.

C'est personnellement l'approche que j'utilise le plus souvent quand je cherche à travailler une nouvelle compétence et plus généralement quand je recherche quelque chose, quelque soit le domaine.

Tout le challenge sera de se positionner comme un guitariste actif dans son apprentissage, c'est à dire à la recherche de son objectif, non dans l'attente d'une unique source de savoir mais prêt à provoquer sa chance.
En trame de fond, je vais prendre mon exemple dans la recherche du travail de plusieurs techniques, étant particulièrement fan du travail technique.

Qu'est-ce que la technique ? Pour moi, c'est tout simplement l'application physique d'une volonté, avec notre corps sur l'instrument : un bend, du legato, etc.

I) Les 3 temps

Toute la méthode s'articule autour de 3 temps séparés dans le temps.

I.a) La recherche d'information

Vous savez ce que vous voulez apprendre, disons le tapping !
Maintenant il faut rechercher de l'information dans plusieurs sources : internet, des livres et votre tête, oui votre tête, des fois par logique on arrive plutôt bien à deviner ce qu'il faut travailler.
Lors de cette étape, j'ouvre un maximum de sources possibles même si elle ne sont pas très pertinentes, le tri aura lieu après.
Avec internet vous avez une infinité de sources disponibles, on est rarement face à trop peu d'informations (sauf pour des sujets particuliers).

Rechercher sur Google avec ces termes anglais donne souvent plus de résultat qu'en français, à voir avec votre niveau dans cette langue.

Concernant la recherche par "logique", je vais donner un plus plus de détails.
Pour le cas du tapping, je sais qu'il va me falloir "taper"(hammer-on) avec un doigt main droite (pour les droitiers) sur une case, et potentiellement faire un pull-off de temps en temps.
Très logiquement il va donc vous faire des exercices qui mettent en œuvre une note tapée, long de celles de la main gauche évidement pour commencer, donc typiquement un arpège ;)
Petite chose à prendre en compte : Dois-je garder le médiator en main ? Comment est-ce que je me place par rapport à la guitare (position classique ou "rock") ?
Il n'y a pas spécialement de bonne réponse, à vous de voir.

I.b) Le tri d'informations

Vous avez toutes les informations possibles et imaginables, maintenant il faut les trier.

Potentiellement vous allez avoir...80% des sources qui parlent de la même chose, avec les mêmes exercices (dans la logique) alors il faudra en choisir une, celle que vous préférez et qui vous semble la plus complète.

Analysez bien ce qui est travaillé, il faut s’imprégner de la logique pour mieux assimile le travail à faire et bien internaliser ce que vous souhaitez apprendre.
Une vue d'ensemble permet de mieux avancer.

Si possible, notez dans un carnet/fichier texte les sources qui sortent de l'ordinaire ou qui parlent d'un sujet qui n'était pas recherché (des fois on tombe sur des trucs random).
Vous allez mécaniquement tomber sur des exercices/tutoriels qui sont à coté de votre recherche initiale ou d'un niveau bien plus avancé : notez les dans votre carnet/fichier, c'est du temps de gagner pour une prochaine recherche !
Une brève description avec mots clef et lien suffit ! Pas besoin d'une fiche de lecture façon lycée.

I.c) L'application

Il faut bosser maintenant...
Je n'ai pas grand chose à dire ici, vous avez juste à travailler les exercices et concepts à apprendre, avec des tests de connaissance honnêtes pour vous situez.
Vous passez un exercice une fois sur deux à 100 bpm ? Alors il n'est pas réussi.
95 fois sur 100 ? On peux considérer qu'il est réussi mais cherchez à comprendre pourquoi il ne réussi pas 5 fois sur 100, le progrès se fait dans les détails.

II) Backcycling

Euh mais tu veux dire quoi par Backcycling ?
Au risque de vous décevoir, non je ne parlerai pas de faire du vélo à l'envers...même si le sujet me passionne !

Non non, là on va plutôt voir comment tout recommencer, tout le temps.

Pour être plus clair, l'apprentissage n'est pas figé et définitif, au fil du travail vous allez découvrir qu'il vous manque une partie de quelque chose ou qu'il serait sympa d'ajouter tel truc en plus, que vous n'aviez pas vu pendant la première recherche.
Alors on fait quoi ? On recommence le processus précédant !
La recherche d'information doit être une constante dans l'apprentissage (c'est mon point de vue personnel), et c'est cette recherche qui permet de s’améliorer encore plus.
On renverse totalement la schéma habituel prof-élève : j'ai un exercice donné par le professeur, je le fait et je suis meilleur qu'avant, j’attends qu'il me donne un autre exercice pour devenir meilleur.
Non non, ici on va chercher à s'améliorer en continu, soi-même.
Qu'est-ce qui pourrait me rendre encore meilleur ? Comment contrer mes faiblesses ?
Toujours remettre en cause ses acquis, sans pour autant les dénigrer, la musique est un domaine où la pluralité technique et culturelle fait sa richesse, nous sommes tous uniques et c'est ça qui est génial : on a tous à gagner de l'autre !

Je suis complètement en désaccord avec Steve Vai qui préconise de ne travailler que nos points forts (je caricature un peu mais...).
La spécialisation est très bien dans le cadre professionnel, maintenant pour la construction de l'être et du musicien je ne pense pas mais la question dérive à la limite de la philosophie...

Je ne suis pas totalement dupe, cette méthode est extrêmement coûteuse en temps et nous n'avons pas tous ce luxe là.
Rien que la recherche prend des heures...voire des semaines, un prof est bien plus rentable à court et moyen terme quelque soit son prix (bon p-e pas à 200€ de l'heure) mais les bénéfices de cette méthode me semblent bien plus élevés à long terme.

Autre soucis, la compétence initiale.
En effet si vous débutez totalement, c'est quasi suicidaire d'opter pour cette méthode d'apprentissage du fait des trop grandes difficultés. Maintenant avec des bases, au bout de quelques mois c'est envisageable.
J'ai fait le choix de suivre cette méthode depuis quelques années, et ça marche relativement bien avec bien évidement des défauts.

Combiner cela avec un professeur est extrêmement bénéfique à mon avis : vous profitez de son expertise pour vous corriger et vous guider tout en gardant la démarche active de recherche.

Il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet mais je vais m'arrêter là, sachant que le but ultime de tout élève est l'autonomie à long terme, cette méthode me semble efficace pour cet objectif particulier.

À la prochaine ;)