Des meilleures séances guitare

Comme tout guitariste, je rencontre souvent des difficultés à faire de bonnes "séances guitare".

Au fil du temps j'ai quand même développé quelques astuces pour avoir une plus grand efficacité et perdre moins de temps, ce qui est quand même non négligeable suivant son emploi du temps.

A noter, c'est non exhaustif et très subjectif (ça marche parfois avec moi, c'est tout).

1 - Avoir envie de jouer

C'est tout con mais si vous n'avez pas envie de jouer, c'est mal parti.
En tout cas, rien de grave à ne pas jouer un jour, le pire étant pour moi de travailler si je n'en ai pas envie parce que je sais que rien ne va rentrer.
La flemme passagère peut passer en ce mettant dans l'effort, je conseille donc au moins de faire l'échauffement et après voir comme ça se passe.

2 - S'isoler

S'isoler des autres que ce soit par fermer la porte d'une pièce ou mettre son téléphone en silencieux est important.

Dans le but d'être efficace, toute perturbation va nous sortir d'une fragile concentration et ça on va l'éviter au maximum.
Je sais que c'est vraiment pas facile de s'échapper du monde et de ne pas répondre au téléphone (si urgence, etc...).
Personnellement je réponds pendant les pauses que je prends assez souvent.

L'utilisation d'écouteurs m'aide aussi énormément. Jouant sur simulation d'ampli j'ai la "chance" de devoir mettre des écouteurs et donc d'avoir moins de bruit de l’extérieur. On est forcement plus concentré sur ce que l'on fais ;)

3 - Faire un bon échauffement

Quand on parle d'échauffement c'est surtout physique, mais on peux aussi le voir comme une préparation à la concentration qu'il va nous falloir.
C'est le moment de se couper de tout et de ne penser qu'à l'instrument.
Au bout des 10 - 15 minutes d'échauffement vous devriez être prêt à travailler comme il faut.

C'est aussi une raison qui justifie l'importance de l'échauffement pour une bonne séance de travail.
Théoriquement vous devriez avoir très peu de difficultés lors de l’échauffement, et donc besoin de moins de concentration, hors c'est à ce moment qu'il faut petit à petit se forcer à penser les choses et pas seulement répéter mécaniquement des exercices "faciles".

4 - Prendre des pauses

Toutes les 10 - 15 minutes voire grand maximum 20 minutes, je prends une courte pause de 5 minutes pour être de nouveau frais.
Je précise quand même qu'étant encore sur les bancs de l'école, j'ai une concentration plutôt efficace et je peux tenir sans soucis bien plus longtemps que 20 minutes mais...pas aussi bien, et comme je veux des séances de qualité, j'hésite pas à prendre les pauses qu'il me faut.

J'en profite pour regarder vite fais si j'ai pas eu un appel important, boire un thé, etc...laisser l'esprit divaguer en quelque sorte.

Et quand je suis de nouveau prêt, je retourne au boulot ;)

5 - Travailler les exercices en petites séquences.

C'est une règle que j'essaye de toujours suivre : le travail en petite séquence.
Pas plus de 5-10 minutes du même exercice d'affilé.
Sans rentrer dans les détails, 5 minutes par jour du même exercice est plus bénéfique que 30 minutes tous les 6 jours.
De plus j'ai envie de travailler des choses variées moi, et j'ai pas 15h par jour pour bosser tout ça...

6 - Éviter de faire les choses de manière mécanique.

Je fuis les exercices travaillés de manière mécanique, ils n'apportent rien de bon.
Les gammes devant la télé ? Non, non et non.
Si vous voulez travailler les gammes, faites 10 minutes par jour de manière consciente, totalement concentré à surveiller tous les aspects possibles de votre jeu, c'est la meilleure solution pour laisser passer aucun défaut.

Jouer de manière robotique va au contraire apporter des mauvais placements de doigts.
Le cerveau apprend pas la répétition, et assimile très facilement les mauvaises postures.

C'est seulement en étant concentré que vous allez développer un bon jeu et réellement progresser.

7 - Fractionner la séance.

C'est un must-have mais malheureusement il faut du temps...
Si vous prévoyez de jouer 2h par jour, mieux vaut prévoir 2 séances d'une heure, par exemple le matin et le midi, ou le soir.

Pour avoir eu la chance de faire ça une petite année, j'en suis totalement satisfait. C'est sûrement l'année où j'ai le plus progressé en toute facilité.

Cela dit, si vous avez 30 minutes pour la guitare par jour, inutile de fractionner.
Je pense qu'à partir d'une heure et demie cela devient rentable, pas avant.

8 - Ne pas tout préparer.

C'est sûrement le seul point atypique de la liste...
Je hais les séances trop préparées, en fait je n'ai jamais réussi à tenir un plan de travail précis.

Je sais globalement que je vais travailler une technique en particulier avec une petite idée des exercices, mais pas d'ordre précis ou d'obligation.
Si je veux rajouter une technique au milieu de la séance, je le fait (à moins de manquer de temps).

J'aime bien mixer les exercices d'ailleurs, par exemple enchaîner un exercice d'aller-retour par du sweeping ou du legato par exemple, puis revenir après sur l'aller-retour.
La diversité empêche de passer en mode robotique ou de se déconcentrer par fatigue/ennui.

9 - Travailler de nouvelles choses.

Si vous êtes plutôt fingerpicking pourquoi ne pas essayer de jouer au médiator ? Et inversement bien sûr.

Pas question de tout travailler, mais acquérir des bases dans certaines techniques peut profiter dans d'autres !
Cela vaut aussi pour des styles particuliers ;)

Par exemple j'ai récemment acheté un bottleneck, et c'est pas vraiment l’élément le plus utilisé dans la musique que j'écoute ou que je joue, mais c'est vraiment enrichissant même quelques minutes par jour.

J'espère que ces 9 conseils sauront vous aider !